Slayers (Fiche regroupant les différentes séries, le film et les OAV)

# Slayers
Titre original : スレイヤーズ, Slayers
Titre alternatif : Los Justicieros, Reena y Gaudi, The Slayers, Un incantensimo dischiuso
Genre : aventure, comédie, héroïc-fantasy
Durée : 26 épisodes de 25 minutes
Auteur : Hajime Kanzaka
Chara-designer : Naomi Miyata
Réalisateur : Takashi Watanabe
Studio d’animation : TV tokyo
Editeur Français : Déclic image
Année : 1995
Site officiel :  
Opening : « Get Along » de Masami Okui & Megumi Hayashibara
Ending : « Kujikenai Kara! » de Masami Okui & Megumi Hayashibara
# Slayers Perfect
Titre original : スレイヤーズ, Slayers Perfect
Titre alternatif : Slayers – The Motion Picture
Genre : aventure, comédie, héroïc-fantasy
Durée : 1 film de 65 minutes
Auteur : Hajime Kanzaka
Chara-designer : Takahiro Yoshimatsu
Réalisateur : Kazuo Yamazaki
Studio d’animation : J.C. Staff
Editeur Français : Déclic image
Année : 1995
Site officiel :  
Thème : « Midnight Blue » de Megumi Hayashibara
# Slayers Next
Titre original : スレイヤーズ NEXT, Slayers Next
Titre alternatif : The Slayers Next
Genre : aventure, comédie, héroïc-fantasy
Durée : 26 épisodes de 25 minutes
Auteur : Hajime Kanzaka
Chara-designer : Naomi Miyata
Réalisateur : Takashi Watanabe
Studio d’animation : EG Film
Editeur Français : Déclic image
Année : 1996
Site officiel :  
Opening : « Give a Reason » de Megumi Hayashibara
Ending : « Jama wa Sasenai » de Masami Okui
Insert Song : « Otome no Inori » de Masami Suzuki & Megumi Hayashibara (ep 14)
# Slayers Special
Titre original : スレイヤーズすぺしゃる, Slayers Special
Titre alternatif : Slayers: The Book of Spells
Genre : aventure, comédie, héroïc-fantasy
Durée : 3 OAV de 30 minutes
Auteur : Hajime Kanzaka
Chara-designer : Takahiro Yoshimatsu
Réalisateur : Hiroshi Watanabe
Studio d’animation : J.C. Staff
Editeur Français : Déclic image
Année : 1996 – 1997
Site officiel :  
Ending : « Kagirinai Yokubou no Naka ni » de Megumi Hayashibara
# Slayers Return
Titre original : スレイヤーズRETURN, Slayers Return
Titre alternatif : Slayers – Film 2
Genre : aventure, comédie, héroïc-fantasy
Durée : 1 film de 60 minutes
Auteur : Hajime Kanzaka
Chara-designer : Takahiro Yoshimatsu
Réalisateur : Kunihiko Yuyama
Studio d’animation : J.C. Staff
Editeur Français : Déclic image
Année : 1996
Site officiel :  
Ending : « Just Be Conscious » de Megumi Hayashibara
# Slayers Great
Titre original : スレイヤーズぐれえと, Slayers Great
Titre alternatif : Slayers – Film 3
Genre : aventure, comédie, héroïc-fantasy
Durée : 1 film de 59 minutes
Auteur : Hajime Kanzaka
Chara-designer : Takahiro Yoshimatsu
Réalisateur : Kunihiko Yuyama
Studio d’animation : J.C. STAFF
Editeur Français : Déclic image
Année : 1997
Site officiel :  
Ending : « Reflection » de Megumi Hayashibara
# Slayers Try
Titre original : スレイヤーズ TRY, Slayers Try
Titre alternatif : The Slayers Try
Genre : aventure, comédie, héroïc-fantasy
Durée : 26 épisodes de 26 minutes
Auteur : Hajime Kanzaka
Chara-designer : Naomi Miyata
Réalisateur : Takashi Watanabe
Studio d’animation : E.G. Films
Editeur Français : Déclic image
Année : 1997
Site officiel :  
Opening : « Breeze » de Megumi Hayashibara
Ending :
-1: « Don’t be Discouraged » de Megumi Hayashibara (eps 1-25)
-2: « Somewhere » de Houko Kuwashima (ep 26)
# Slayers Gorgeous
Titre original : スレイヤーズごうじゃす, Slayers Gorgeous
Titre alternatif : Slayers – Film 4
Genre : aventure, comédie, héroïc-fantasy
Durée : 1 film de 60 minutes
Auteur : Hajime Kanzaka
Chara-designer : Masahiro Aizawa
Réalisateur : Hiroshi Watanabe
Studio d’animation : J.C. Staff
Editeur Français : Déclic image
Année : 1998
Site officiel :  
Ending : « Raging Waves » de Megumi Hayashibara
# Slayers Excellent
Titre original : スレイヤーズすぺしゃる, Slayers Excellent
Genre : aventure, comédie, héroïc-fantasy
Durée : 3 OAV de 30 minutes
Auteur : Hajime Kanzaka
Chara-designer : Kouji Aso, Tadashi Abiru
Réalisateur : Hiroshi Watanabe
Studio d’animation : J.C. Staff
Editeur Français : Déclic image
Année : 1998-1999
Site officiel :  
Ending : « Never Die » de Masami Okui
# Slayers Premium
Titre original : スレイヤーズぷれみあむ, Slayers Premium
Titre alternatif : Slayers – Film 5
Genre : aventure, comédie, héroïc-fantasy
Durée : 1 film de 30 minutes
Auteur : Hajime Kanzaka
Chara-designer : Tetsuya Kumagai
Réalisateur : Junichi Sato
Studio d’animation : Hal Film Maker
Editeur Français : Dokomo
Année : 2001
Site officiel :  
Ending : « Feel Well » de Megumi Hayashibara
# Slayers Revolution
Titre original : スレイヤーズREVOLUTION, Slayers Revolution
Titre alternatif : The Slayers Revolution
Genre : aventure, comédie, héroïc-fantasy
Durée : 13 épisodes de 25 minutes
Auteur : Hajime Kanzaka
Chara-designer : Naomi Miyata
Réalisateur : Takashi Watanabe
Studio d’animation : J.C. Staff
Editeur Français : Black Bones
Année : 2008
Site officiel :  
Opening : « Plenty of Grit » de Megumi Hayashibara
Ending : « Revolution » de Megumi Hayashibara
# Slayers Evolution-R
Titre original : スレイヤーズ EVOLUTION-R, Slayers Evolution-R
Titre alternatif : The Slayers Evolution-R
Genre : aventure, comédie, héroïc-fantasy
Durée : 13 épisodes de 25 minutes
Auteur : Hajime Kanzaka
Chara-designer : Naomi Miyata
Réalisateur : Takashi Watanabe
Studio d’animation : J.C. Staff
Editeur Français : Black Bones
Année : 2009
Site officiel :  
Opening : « Front Breaking » de Megumi Hayashibara
Ending :
1- « Sunadokei » de Megumi Hayashibara
2- « JUST BIGUN » de Megumi Hayashibara (ep 13)
# Mon Préambule

En faisant cet article j’ai une pensée pour Waha peut-être parce que l’héroïne tout comme Waha est complexée par la petite taille de sa poitrine ou peut-être aussi a cause de son caractère impétueux, impulsif et raleur ou bien même parce que dans un des épisode de la série en question, il y a une apparition de trolls…

Aller savoir x), enfin bref je te fais une spéciale dédicace Waha ^^.

Le ton est donné, la série ne fait pas dans le sérieux et le réalisme comme un seinen.

C’est bien de Slayers dont je vais parler donc d’un shonen bien déjanté, grotesque, une apogée du ridicule parodique qui a comme victime le monde du rpg et de l’héroïc fantaisy, mais pas érotique hein? BANDE DE PERVERTS :p .

Alors me demanderez-vous…

Qu’avons nous dans notre sac a malice pour faire une bonne parodie poilante à souhait ?

Commençons par sortir une sorcière qui se prend pour Robin des Bois version égocentrique surnommée l’ épouvantail à dragons :  une gamine au sale caractère gloutonne, cupide qui est craint par les faibles et les opprimés comme la peste car partout ou elle passe il ne reste que ruine et cendre.  

Ajoutons un garde du corps stupide à la mémoire d’un poisson rouge, pas plus de 5 secondes avant de tout oublier un peu comme moi x)

Mais aussi une touche de fanatisme de la justice avec une fille maladroite de complètement niaise, et d’autres baka pour compléter le groupe d’aventures en aventures .

Mélangez le tout à des ennemis de bas étages qui fond pitié des gags, des gaffes, des caricatures et des quiproquos, malaxez intelligemment à la façon gloubiboulga  (référence à une recette où l’on mélange tout ce qui nous passe sur la main), et vous obtiendrez un petit bijou, ce qui se fait de mieux en matière de parodies, loin devant les parodies du genre N ou encore Dragon Fall qui m’ont donné envie de vomir, au lieu de sourire…

# Mon Synopsis

Après une longue intronisation voili voilou voila, on rentre au cœur du sujet :

Alors on débute avec Lina Inverse qui est l’héroïne mais qui ressemble plus a un anti-héros, donc, le jeux de mots facile Lina Inverse x) .

Elle parcourt seule le monde à la recherche de bandits de grand chemin à détrousser en se défoulant de bon cœur sur ses derniers.

Les pauvres,  je les plaindrais presque connaissant la nature sadique de Lina.

Alors qu’elle allait  une fois de plus casser du voyou intrépide elle fait la connaissance de Gouri Gabrieve qui se donnera le titre de garde du corps personnel de Lina.

Celle-ci n’avait rien demandé mais n’étant pas du genre a craché dans la soupe, alors les voila parties toutes les deux pour des aventures rocambolesques.

Sur le chemin elle s’encombrera de quelques boulet de plus,  comme Amelia princesse justicière de Zelone, adepte du zèle …..
et finirons par trouver un ennemi redoutable !!!

Et c’est petit à petit qu’on rentre au cœur de la véritable histoire, que les choses sérieuses commencent et que les ennemis deviendrons plus charismatiques et sérieux .

# Mon Avis

 Série qui sait faire la part des choses, il garde un côté très marrant tandis que le scénario sombre petit à petit dans une ambiance plus tendue, les personnages sont presque tous décrédibilisés chacun a leur manière, une sorte de débridage du monde de l’héroïc-fantaisy et compagnie à l’instar du Donjon de Naheulbeuk !

Mon personnage préféré sera Xelloss qui fera son apparition dans la saison 2.

Il est pour moi l’un des plus intéressants, mais c’est le seul du début a la fin dont le rôle reste indiscernable…

Un gentil, un méchant ?

Même dans les saisons suivantes, on se demande s’il joue un double jeu mais sans être véritablement d’un coté ou de l’autre quand ça l’arrange pour arriver a ses fin personnelles, ce qui semble le plus logique mais qui sait vraiment ce que prépare Xelloss?

Enfin une série que j’affectionne particulièrement qui fait valser mon cœur d’otaku d’un très grand et puissant moe* pour la très énergique mais plate Lina 😀

Si il y a un point néfaste ça serait le graphisme qui fait vieillot et qui en rebutera certains, mais vous arrêtez à ça vous fera rater quelque chose d’énorme !!

  moe* (mot japonnais pour exprimer un sentiment pur qu’il serait très compliqué à expliquer face à la réalitée. On pourrait dire que le moe et une étape intermédiaire entre l’admiration et la pensée lubrique) [akumatsu ken]

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
%d blogueurs aiment cette page :