Carcassonne

# Bloc Technique

Auteur : Klaus-Jürgen Wrede
Éditeur : Hans im Glück,Rio Grande, 999 Games, Filosofia
Date de 1re édition : 2000
Format : boîte moyenne
Mécanismes : Placement stratégique de tuiles et pions, Dominos/Puzzle
Thèmes :Moyen Âge, Cité Médiévale
Joueur(s) : 2 à 5 (6 avec extension)
Âge :à partir de 8 ans
Durée annoncée : 1 heure (plus avec extensions)
Prix : environ  23€ pour la version de base

# Description reprise sur Wikipedia

Carcassonne est un jeu de société de Klaus-Jürgen Wrede, édité en Allemagne par Hans im Glück. Le thème est la construction d’un paysage médiéval par la pose de tuiles, incluant des villes fortifiées telles que Carcassonne.
# Principe repris sur Wikipedia

Carcassonne est un jeu de pose de tuiles, où l’on construit le plateau de jeu au cours de la partie. Des points sont attribués en fonction de la taille des combinaisons créées — villes, champs, routes, abbayes.

Le jeu commence avec une seule tuile, les autres étant cachées dans la pioche. Chacun à son tour, les joueurs piochent une tuile et tentent de la placer, en respectant les tuiles déjà placées : les villes et les routes ne peuvent être coupées.

Après avoir placé sa tuile, et uniquement à ce moment-là, le joueur peut s’il le souhaite placer un pion, habituellement désigné par le terme meeple (contraction de l’anglais my et people, litt. « mon peuple »), sur une des parties de cette tuile (morceaux de villes ou de champs, tronçons de chemins, abbayes). La ville, le champ ou le chemin formé par les éléments contigus devient alors la propriété exclusive de ce joueur, et personne, pas même le propriétaire, ne pourra y placer d’autre pion en l’agrandissant par une nouvelle tuile contiguë. Cependant, une nouvelle tuile peut réunir des parties disjointes sur lesquelles il y a déjà des pions. C’est alors le joueur qui y a le plus de pions qui devient le propriétaire de l’ensemble (si les joueurs sont à égalité, le terrain appartient autant à chacun).

Quand une route ou une ville est complétée, ses propriétaires comptent leurs points (chaque tuile a une certaine valeur), et récupèrent leurs pions. Les pions placés sur les champs y restent jusqu’à la fin du jeu.

Le jeu est terminé quand toutes les tuiles ont été placées. On compte alors des points pour les champs, et pour les routes et les villes non complétées.
On peut trouver les règles complètes sur les sites ludiques spécialisés en référencement de règles de jeux1

# Extensions reprises sur Wikipedia

Le jeu a connu un très gros succès, induisant une série d’extensions. Certaines mini extensions sont éditées dans des magazines spécialisés de jeux de société (SpielBox…).
La plupart sont disponibles en France, parfois en version d’importation comportant une traduction des règles (les tuiles elles-mêmes ne comportant pas d’indications écrites, elles ne nécessitent pas de traduction). Les extensions reprennent les règles du jeu de base en y apportant quelques modifications.

Carcassonne – La rivière, 2001, Rudolf Ross

mini-extension
Extension gratuite donnée lors de salons, ou dans certains magasins. Cette extension propose de remplacer la tuile de départ par une rivière formée par les joueurs à partir des 12 tuiles fournies. La version américaine distribuée par Rio Grande comprend cette extension. La nouvelle version de base du jeu français contient également cette extension.

Carcassonne – L’extension (Auberges et cathédrales), 2002, Klaus-Jürgen Wrede

première extension
Propose des pions permettant de jouer à 6 joueurs (contre 5 dans le jeu de base), et 18 nouvelles tuiles. Les auberges augmentent la valeur des chemins, et les cathédrales augmentent la valeur des villes. En contrepartie, les chemins et villes qui en comportent ne comptent plus aucun point s’ils ne sont pas terminés.

Carcassonne – Marchands et bâtisseurs, 2003, Klaus-Jürgen Wrede

deuxième extension
Extension pour le jeu de base, avec 24 tuiles nouvelles et deux pions spéciaux(un cochon pour améliorer des paysans et un bâtisseur pour jouer deux fois de suite). On trouve des ponts permettant aux routes de se croiser, des portions de villes aux formes parfois bizarres et des produits commerciaux qu’il faut collecter. Elle offre aussi un sac pour piocher les tuiles, l’imprimé au dos ne comportant pas exactement les mêmes coloris selon les extensions.

Carcassonne – König & Späher (Roi et éclaireur / Roi & chevalier pillard), 2003, Klaus-Jürgen Wrede

mini-extension partiellement reprise dans la sixième extension
Sept tuiles supplémentaires pour Carcassonne et Cinq tuiles pour Carcassonne à la préhistoire. Le joueur qui construit la plus grand ville devient Roi de Carcassonne, et obtiendra des points supplémentaires à la fin du jeu pour chaque ville terminée. De même, le joueur construisant la plus longue route devient chef des bandits de grand-chemin et obtient des points pour chaque route terminée.

Le comte de Carcassonne, 2004, Klaus-Jürgen Wrede

mini-extension reprise dans la sixième extension
Cette mini-extension de 12 tuiles et un pion propose, à l’instar de la rivière, de remplacer la tuile de départ du jeu par d’autres tuiles. Ici, il s’agit de construire une ville fortifiée.

Carcassonne – Die Katharer (Les Cathares), 2004, Klaus-Jürgen Wrede, Christwart Conrad

mini-extension
Quatre nouvelles tuiles montrant des Cathares brisant les murs de la ville, et qui réduisent les points acquis par le joueur pour cette ville. Cette extension a été publiée uniquement dans le journal allemand Spielbox. Les tuiles et les règles en anglais sont disponibles sur le site Board Game Geek.

Carcassonne – La rivière II, 2005, Klaus-Jürgen Wrede

mini-extension reprise dans la sixième extension
Cette extension contient 12 nouvelles tuiles de rivière, incluant des éléments des extensions récentes (L’extension, Marchands et architectes, Damoiselle & dragon). Ces tuiles sont placées en début de partie pour commencer la construction du territoire avec un schéma un peu plus précis (quoique varié).

[h4]Carcassonne – Damoiselle et Dragon, 2005, Klaus-Jürgen Wrede

troisième extension
Introduit des éléments d’Heroic fantasy et 30 nouvelles tuiles. Un dragon se déplaçant lors de la sortie de carte spéciale peut éliminer des partisans, une fée permet de se protéger du dragon.

Carcassonne – La tour, 2006, Klaus-Jürgen Wrede

quatrième extension
Contient 18 nouvelles tuiles, 30 pions en bois pour construire des tours pouvant capturer des partisans, et une tour cartonnée servant de distributeur de tuiles.

Carcassonne – la mini extension, 2006, Klaus-Jürgen Wrede, Jay Tummelson

mini-extension
Publiée dans le numéro 11 du magazine Games Quarterly.

Carcassonne – Maire et cloîtres (réédité sous le nom Maire et monastères), 2007, Klaus-Jürgen Wrede

cinquième extension
Contient 18 nouvelles tuiles et 12 pions en bois. Des fermes permettent aux joueurs de marquer des points pour des champs sans devoir attendre la fin de la partie. L’abbé permet de forcer le décompte des éléments avoisinants.

Carcassonne – Comte, roi et consorts, 2008, Klaus-Jürgen Wrede

sixième extension
Cette extension regroupe en une boîte 4 mini-extensions dont une inédite :
– Le comte de Carcassonne
– La rivière II (voir plus haut)
– Roi et chevalier pillard : les 7 tuiles pour le jeu de base provenant de Carcassonne – König & Späher
– Hérétiques et lieux de culte : 5 nouvelles tuiles introduisant les luttes de religion par des conflits d’influence entre lieux de culte et abbayes.

Carcassonne – La Catapulte, 2008, Klaus-Jürgen Wrede

septième extension
Contient 12 nouvelles tuiles, une vraie catapulte et des jetons à catapulter qui apportent beaucoup d’animation au jeu.

Carcassonne – the Cult (la Secte), 2008, Klaus-Jürgen Wrede

mini-extension
Contient 5 nouvelles tuiles.

Carcassonne – der Tunnel (le Tunnel), 2009, Christwart Conrad

mini-extension
Cette extension a été éditée avec le magazine SpielBox du mois de juin 2009.

Carcassonne – Bazars, Ponts et Forteresses, 2010, Klaus-Jürgen Wrede

huitième extension
Cette extension contient 12 ponts en bois qui augmentent les possibilités de pose de tuile puisqu’ils autorisent les routes, champs à passer au-dessus de certaines tuiles. Douze nouvelles tuiles sont incluses dont 8 avec un bazar mettant des tuiles aux enchères. Les forteresses permettent de tenter de marquer plus de points avec les villes à 2 tuiles car si une autre construction est réalisée près de celle-ci, la forteresse marque les points de celle-ci (une fois seulement).

Carcassonne – die Pest (la Peste), 2010, Klaus-Jürgen Wrede, Christwart Conrad

mini-extension
Cette extension a été éditée avec le magazine SpielBox du mois de juin 2010. Elle contient 6 nouvelles tuiles et des marqueurs permettant d’indiquer les zones touchées par la peste. La peste se répand petit à petit et élimine les pions présents sur les tuiles touchées.

Carcassonne – die Kornkreise, 2010, Klaus-Jürgen Wrede

mini-extension
Contient 6 nouvelles tuiles.

Carcassonne – le Fantôme, 2011, Klaus-Jürgen Wrede

mini-extension
L’extension est disponible en 6 couleurs différentes dans des petites boîtes en plastique au format des meeples caractéristiques des pions du jeu.

Carcassonne – le Festival, 2011, Klaus-Jürgen Wrede

mini-extension
Contient 10 nouvelles tuiles. Elle faisait partie de l’édition spéciale “10ème anniversaire” du jeu.

Carcassonne – die Schule (l’école), 2011, Klaus-Jürgen Wrede

mini-extension
Contient 2 nouvelles tuiles.

Carcassonne – little Buildings (petits Bâtiments), 2012

mini-extension
Publiée dans le numéro de mai 2012 du magazine SpielBox. Elle contient 18 jetons bâtiments.

Carcassonne – die Kornkreise II, 2012, Klaus-Jürgen Wrede

mini-extension
Contient 6 nouvelles tuiles, différentes de celles contenues dans l’extension die Kornkreise.

Carcassonne – minis extensions, 2012, Klaus-Jürgen Wrede

mini-extension
Ces extensions sont au nombre de 6, contenant chacune 8 tuiles et quelques pièces en bois. Chaque extension a ses propres règles. Une neuvième tuile est présente dans chaque extension, du type de celles de l’extension die Kornkreise.

Carcassonne – die Windrosen, 2012, Klaus-Jürgen Wrede

mini-extension
Contient 6 nouvelles tuiles comportant une rose des vents. L’extension était disponible en 2012 et a été publiée dans le magazine Spielbox de mai 2013.

Carcassonne – Moutons et Collines, 2014, Klaus-Jürgen Wrede

neuvième extension
L’Extension Moutons et Collines ajoute les bergers et les moutons qui agissent sur les prés, sauf si un loup est pioché, les collines qui prennent le contrôle des routes et villes, et enfin, les vignobles qui augmentent la valeur des abbayes.

# Jeux dérivés repris sur Wikipedia

L’éditeur a produit d’autres jeux utilisant le même principe, avec des variantes de règles et de nouveaux thèmes. Certains jeux peuvent se trouver en français, d’autres en allemand ou anglais seulement : ils sont signalés par l’indication (VO). Une traduction officieuse est souvent fournie et on trouve facilement des traductions sur internet.

Carcassonne à la préhistoire

Version française de Carcassonne: Jäger & Sammler, 2002, Klaus-Jürgen Wrede
Le jeu complet et indépendant adopte les principes du jeu initial, en corrigeant certains défauts, et en modifiant le thème. Celui-ci se déroule à la préhistoire, et n’a plus de rapport avec la ville de Carcassonne.

Carcassonne – Die Burg

Carcassonne – Le château (VO), 2003, Reiner Knizia et Klaus-Jürgen Wrede
Les tuiles sont posées dans un espace clos avec assez peu de contraintes. La difficulté est de gérer les pions qui sont en nombre réduit.

The Ark of the Covenant

L’arche d’alliance (VO), 2003, Klaus-Jürgen Wrede
Cette version inspirée par l’Arche d’alliance n’est pas vendue par Hans im Glück mais par Inspiration games, une maison d’édition américaine spécialisée dans les jeux d’inspiration biblique.

Carcassonne – La Cité

Version française de Carcassonne – Die Stadt, 2004, Klaus-Jürgen Wrede
Une édition de luxe avec un coffret en bois. Les joueurs créent l’intérieur d’une ville entourée de remparts. Les contraintes de pose sont très réduites et des gardes placés sur les remparts permettent de gagner des points supplémentaires.

Carcassonne – Neues Land

Nouveau monde (VO), 2005, Leo Colovini et Klaus-Jürgen Wrede
Les plaines, cités et rivières ont fait place à des terres, montagnes et mers que les pions vont explorer.

Carcassonne – Mayflower

2008, Klaus-Jürgen Wrede et Franz Vohwinkel
Dans cette version, les joueurs partent à la conquête du Nouveau Monde avec pour particularité l’obligation de progresser rapidement vers l’ouest sous peine de voir ses pions disparaître au fil de l’exploration.

Cartecassonne

2009, Klaus-Jürgen Wrede et Karl-Heinz Schmiel
Un jeu de carte basé sur l’univers de Carcasonne.

Carcassonne – La ruée vers l’or

2014, Klaus-Jürgen Wrede et Claus Stephan
Dans cette version, les joueurs partent à la conquête de l’Amérique. Le vainqueur sera celui qui contrôlera le plus de chemins de fer, mines, villes, troupeaux de chevaux et camps amérindiens.

Mon premier Carcassonne

2009, Klaus-Jürgen Wrede, Marco Teubner, illustré par Rolf Vogt,
Les enfants construisent un paysage de fermes et de routes, sur lesquelles ils tentent de placer tous leurs personnages colorés. Mon Premier Carcassonne est une sympathique adaptation du célèbre Carcassonne.
A partir de 4 ans

# Mon avis

J’ai suivi une partie avec mes collègues et Nikos… je n’ai pas vraiment joué mais tenté de comprendre le fonctionnement du jeu. Du coup mon avis sera plus que sommaire :/
Si au début tout n’était pas hyper clair (avec une migraine c’est pas évident), on est vite immergé dans le jeu et c’est vraiment fun à plusieurs !

# Le jeu

Le jeu est disponible sur le Android, PC ou Mac

Caractéristiques

• Mécanique de jeu accessible et tactique, adaptée du jeu de plateau primé : Carcassonne
• Six extensions :
– La Rivière, Auberges & Cathédrales, Marchands & Bâtisseurs, l’Édition Hiver et Princesse et Dragon à acheter dans la boutique du jeu,
– L’Abbé à débloquer gratuitement avec votre compte Asmodee
• Jusqu’à 4 joueurs ! Jouez contre l’IA en mode solo, affrontez vos amis en Passe et Joue ou des joueurs du monde entier en mode En ligne
• Quatre comportements différents peuvent maintenant être choisis avant de commencer une partie contre des IA. Chacun est plus difficile à battre que le précédent. Les joueurs cherchant un défi de taille pourront affronter l’IA Conquérant, l’IA la plus avancée du jeu.
• Essayez la vue du dessus pour affiner votre stratégie !
• Options stratégiques supplémentaires par rapport à la version physique :
– aperçu du territoire permettant de connaître la portion contrôlée par chaque joueur
– liste des tuiles restantes dans la pile

Langues disponibles : anglais, français, allemand, italien, espagnol

Sur le playstore :
Sur le Steam :

Waha
Les derniers articles par Waha (tout voir)
0 0 votes
Évaluation de l'article
Waha

Waha

Co-créatrice de la communauté Newseuse / Posteuse effrénée Gribouilleuse / Bidouilleuse photoshop Bidouilleuse de code Créatrice de bugs / features mais aussi des crises d'angoisse et de radotage Boulette officielle Mon but dans la vie : conquérir le monde à dos de drosophile Mes animés préférés : host club, black lagoon, durarara, deadman wonderland, excel saga, ergo proxy, evangelion, Gurren Lagann, samurai champloo Mes mangas préférés : Goth, Death note, Deadman Wonderland, Perfect World, Attaque des titans, Seven Deadly Sins... Mes films préférés : Arrietty, Summer Wars, Garden State, une vie moins ordinaire, Le seigneur des Anneaux, Eternal Sunshine of the Spotless Mind, fight club, Bienvenue a gattaca, Se7en, La cité de la peur, La traversée du temps, le chateau ambulant, le voyage de chihiro, princesse mononoke, district 9, John Wick Mes séries TV préférées : Nerdz, le visiteur du futur, doctor who, Izombie, Stranger Thinds, The boys, Preacher

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
%d blogueurs aiment cette page :