Rogue Legacy [Multiplateforme]

Rogue Legacy

# Bloc Technique
Développeur : Cellar Door Games
Date de sortie :
Windows : 27 juin 2013
OS X, Linux : 16 octobre 2013
PS3, PS4, Vita : 29 juillet 2014

Genre : Plates-formes, Rogue-like
Mode de jeu : Un joueur
Plate-forme : Microsoft Windows, OS X, Linux, PlayStation 3, PlayStation 4, PlayStation Vita
Média : Distribution numérique
Langue : Anglais, Français
Contrôle : Manette de jeu ou Clavier d’ordinateur

# Système de jeu (Wikipedia)

Rogue Legacy est un jeu de plate-forme en 2D de type rogue-like, avec des éléments RPG, qui possède un système de jeu basé sur l’exploration et l’action.
Le jeu propose des graphismes à base de sprites qui rappellent les jeux de la Mega Drive et de la Super Nintendo.

Le but du jeu est d’explorer un donjon généré aléatoirement pour y affronter quatre boss se situant chacun dans un environnement différent, la forêt qui se situe a l’extrême droite de la carte, les sous-sols lugubre présent en bas de la carte, le donjon situé tout en haut de la carte et enfin le château qui lui est le point d’entrée dans le jeu.

Une fois les quatre boss vaincus, le joueur pourra accéder à une tour menant au boss final.
Les personnages ont par défaut la capacité de sauter et de donner des coups d’épée et possèdent également une capacité secondaire, comme une attaque magique, qui consomme des points de mana.

Ils possèdent également deux jauges indiquant leurs points de vie et leurs points de mana.

Chaque fois que le héros meurt, un de ses héritiers pourra reprendre la relève.
Le joueur peut choisir entre trois héritiers qui ont chacun leurs forces et leurs faiblesses.

# Développement (Wikipedia)

Le jeu a été développé par Cellar Door Games, un studio de développement situé à Toronto, composé de deux frères, Kenny et Teddy Lee. Rogue Legacy a été leur premier projet de grande envergure ; ils n’avaient en effet à leur actif que quelques jeux Flash.

Leur inspiration originelle venait de Demon’s Souls et de Dark Souls, dont ils voulaient adapter les mécanismes à un gameplay en deux dimensions.

L’idée de générer procéduralement le château a été empruntée à des jeux comme Spelunky et The Binding of Isaac avec une volonté toutefois de créer un jeu qui serait moins punitif et plus accessible que ces derniers ; c’est pourquoi ils ont implanté la possibilité d’améliorer les capacités du personnage au fil des parties.

Le jeu a coûté à l’équipe environ 15 000 $ qui venait de leurs fonds propres ; il leur a suffi d’une heure pour récupérer cette somme une fois le jeu mis en vente.

Plus de 100 000 exemplaires ont été vendus durant la première semaine.

Selon Kenny, le chiffre d’affaires du jeu leur permettra de se concentrer sur des projets plus importants dans le futur.

# Accueil(Wikipedia)

Metacritic donne au jeu un score « globalement favorable » de 85/100 fondé sur 43 avis. GameRankings lui donne un score de 84 sur base de 25 avis.

Mitchell Saltzman, journaliste de GameFront, décrit le jeu comme « incroyablement difficile pour les gens non préparés ».

Philip Kollar de Polygon et Mike Splechta de GameZone mentionnent les durées de vie courtes de leurs personnages, et Scott Nichols de Digital Spy pense que le jeu est frustrant au début.

D’autres commentateurs ont fait remarquer que le jeu encourage le joueur à recommencer encore et encore en récompensant le joueur via le système de progression plus large.

Saltzman conclut que « la difficulté peut être rédhibitoire pour ceux qui sont facilement frustrés ».

# Mon avis

Après avoir vu Nikos jouer de nombreuses fois, après avoir essayé une ou deux fois avec son compte, je me suis laissée tentée avec mon compte…
Et le jeu rend assez accro…
Si au début les parties peuvent aller très vite (on meurt facilement), au fur et à mesure des améliorations, les chevaliers vivent plus longtemps pour découvrir plus de pièces, trésors et monstres… Le début est un peu frustrant mais comme on peut vite se refaire, ça donne envie de recommencer.

Le jeu est assez difficile pour une noob comme moi mais je sens que je m’améliore petit à petit et c’est cool !
J’aime beaucoup lire les descriptions des chevaliers 🙂
Certains n’ont vraiment pas de chance d’être chauve avec une barbe et un petit nœud rose dans les cheveux surtout pour une dame qui à le syndrome du colon irritable…

J’ai pas précisé mais le jeu est bourré de petites touches d’humour.

Par contre le… une dernière partie et j’arrête… ça ne prend pas, hein !

# Trailer

Waha
Les derniers articles par Waha (tout voir)
0 0 voter
Évaluation de l'article
Waha

Waha

Co-créatrice de la communauté Newseuse / Posteuse effrénée Gribouilleuse / Bidouilleuse photoshop Bidouilleuse de code Créatrice de bugs / features mais aussi des crises d'angoisse et de radotage Boulette officielle Mon but dans la vie : conquérir le monde à dos de drosophile Mes animés préférés : host club, black lagoon, durarara, deadman wonderland, excel saga, ergo proxy, evangelion, Gurren Lagann, samurai champloo Mes mangas préférés : Goth, Death note, Deadman Wonderland, Perfect World, Attaque des titans, Seven Deadly Sins... Mes films préférés : Arrietty, Summer Wars, Garden State, une vie moins ordinaire, Le seigneur des Anneaux, Eternal Sunshine of the Spotless Mind, fight club, Bienvenue a gattaca, Se7en, La cité de la peur, La traversée du temps, le chateau ambulant, le voyage de chihiro, princesse mononoke, district 9, John Wick Mes séries TV préférées : Nerdz, le visiteur du futur, doctor who, Izombie, Stranger Thinds, The boys, Preacher

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
%d blogueurs aiment cette page :