Minecraft (Multiplateforme)

# Bloc Technique
Éditeur : Mojang (PC, Mobile) / Microsoft Studios (Xbox 360, Xbox One, Windows Phone) / Sony Computer Entertainment (PS3, PS4, PS Vita)
Développeur : Mojang / 4J Studios (versions sur console)
Concepteur :Markus Persson (Notch) Créateur du jeu et ancien développeur en chef ; Jens Bergensten (Jeb_) Développeur en chef actuel
Musique : Daniel « C418 » Rosenfeld
Début du projet : 10 mai 2009
Date de sortie : 19 novembre 2011
Genre : Bac à sable (sandbox), Aventure
Mode de jeu : Solo, multijoueur
Plate-forme :
Ordinateur(s) :
Windows, MacOS, Linux, Windows 10, Raspberry Pi
Console(s) :
Xbox 360, Xbox One, PlayStation Vita, PlayStation 3, PlayStation 4, Wii U, Nintendo Switch, Apple TV, New Nintendo 3DS
Téléphone(s) mobile(s) :
iOS, Android, Windows Phone, Amazon Kindle Fire
Langue : Multilingue (96 langues)
Contrôle :
Clavier, souris (PC)
Tactile (iOS, PS Vita et Android)
Manette (Xbox 360, Xbox One, PlayStation 3, PlayStation 4, Wii U, Nintendo Switch)
GamePad (Wii U)
Joy-con (Nintendo Switch)

# Description du jeu reprise sur Wikipedia

Minecraft est un jeu vidéo de type « bac à sable » (construction complètement libre) développé par le Suédois Markus Persson, alias Notch, puis par le studio de développement Mojang.
Il s’agit d’un univers composé de voxels et généré aléatoirement, qui intègre un système d’artisanat axé sur l’exploitation puis la transformation de ressources naturelles (minéralogiques, fossiles, animales et végétales).

La Minecon, un congrès en l’honneur de Minecraft, célèbre la sortie officielle du jeu le 18 novembre 2011.
Disponible en 95 langues, le jeu vidéo se vend en 8 ans à plus de 100 millions d’exemplaires sur toutes les plateformes, et est également décliné sous plusieurs formes physiques : papercraft (origami), produits dérivés (figurines, vêtements, peluches, etc.) et boîtes de jeu Lego.

Minecraft est à l’origine développé pour être un jeu sur navigateur Web, puis sur Windows, Mac et Linux (à l’aide de Java).
Un portage sur téléphone mobile existe également, Minecraft Pocket Édition (abrégé Minecraft PE), sorti sur les smartphones Android, sur les terminaux iOS, les appareils Windows Phone et Windows 10.
Une version pour Xbox 360 est sortie le 09 mai 2012, développée par 4 J Studios.
Une version PlayStation 3 développée par Mojang est disponible depuis le 18 décembre 2013.
La version PS4 est sortie le 4 septembre 2014 sur le PlayStation Store, la version Xbox One est publiée le lendemain tandis que la version Wii U est disponible en téléchargement sur le Nintendo eShop depuis le 17 décembre 2015 et en version physique depuis le 30 juin 201610. La version Nintendo Switch est sortie le 12 mai 2017 et la version New Nintendo 3DS le 14 septembre 2017.

# Système de jeu repris sur Wikipedia

Le jeu plonge le joueur dans un monde créé dynamiquement, composé de blocs (des cubes) représentant différents matériaux comme de la terre, du sable, de la pierre, de l’eau , de la lave ou des minerais (comme du fer, de l’or, du charbon, etc.) formant diverses structures (arbres, cavernes, montagnes, temples) et des animaux ou monstres tels que des vaches , des moutons , des zombies et des squelettes.
Le joueur peut modifier ce monde à volonté en y ajoutant ou supprimant des blocs et en tentant de survivre le plus longtemps possible lui permettant ainsi de bâtir des constructions avec une grande liberté, rappelant ainsi les jeux de création Lego.

Le joueur est représenté par un personnage, de forme humanoïde sans sexe prédéfini, du nom du pseudonyme demandé lors de l’achat du jeu.
Son apparence peut être personnalisée sur le site officiel, mais il a par défaut une apparence nommée Steve, possédant un jean bleu et une veste turquoise, ou une nommée Alex, d’un jean marron, une veste verte, et aux cheveux roux longs.
La vue par défaut du joueur est à la première personne, qu’il peut faire passer en deuxième personne et troisième personne dans les options.
Il possède une jauge de vie de vingt points de vie ainsi qu’une jauge de nourriture.
Si sa barre de vie atteint 0, le joueur ressuscite à son emplacement de départ sur la carte où à côté du dernier lit dans lequel il a dormi.

Le joueur, par défaut droitier, peut utiliser ses deux mains, mais seule la main de préférence peut effectuer des actions telles que : combattre, casser ou poser des blocs.
Il possède un inventaire de 27 cases, chacune pouvant contenir le plus souvent jusqu’à 64 objets d’un même type (un stack), ainsi qu’une barre d’accès rapide de 9 cases (l’inventaire rapide), et une case pour la seconde main.
Dans son inventaire, il peut aussi fabriquer des petits objets grâce à une grille de fabrication de 2 cases sur deux ou équiper une armure.

Bien que le jeu ne se termine jamais à proprement parler, il possède une fin : il s’agit d’un long dialogue entre deux Endermen qui s’affiche quand le joueur a tué l’Ender Dragon, un boss vivant dans le monde de l’End et qui est réservé aux joueurs chevronnés de par sa difficulté et du fait que l’End n’est accessible qu’après de nombreux prérequis.
Après cette scène, le joueur réapparait à la surface et peut continuer à jouer.
Il est également possible de « terminer » Minecraft en collectant tous les trophées ou en rassemblant un exemplaire de chaque matière ou chaque objet du jeu, par exemple, selon l’imagination et la patience du joueur.

Monde
Un des grands intérêts du jeu réside dans la création dynamique du monde : chaque carte est générée aléatoirement au fur et à mesure que le joueur avance, selon une graine de monde générée selon l’heure de l’ordinateur.
Cependant, les paysages sont cohérents et composés de plusieurs biomes (forêt, prairie, désert, jungle, toundra, taïga, marais, savane, etc.).
Une carte donnée peut devenir très grande au fil de sa génération, étant quasiment infinie (elle mesure 60 millions de blocs par 60 millions de blocs, soit 8 fois la surface de la Terre).

Il est possible de jouer seul dans une carte générée dynamiquement, ou en multijoueur sur un serveur existant ou créé pour l’occasion.
Une carte est constituée de 256 couches : même s’il est possible d’aller au-dessus ou en dessous de ces limites, le joueur ne pourra pas poser de blocs.
Sous la dernière couche, il n’y a que du vide : tomber dedans fait chuter le joueur jusqu’à ce que mort s’ensuive.

Le monde principal est composé d’une surface, dépendante de chaque biome, et de souterrains, plus ou moins remplis de pierre, où se génèrent aléatoirement des minerais, des grottes ou des cavernes.
Des structures comme des donjons apparaissent également aléatoirement sur la carte, à la surface ou dans les souterrains.

Un monde est aussi composé de deux autres dimensions, le Tréfonds (ou Enfer ou Nether) et le Néant (ou Limbes ou End ou Ender).

Le Tréfonds est une dimension fermée ressemblant à un enfer, sans nuit ni jour, accessible par un portail que le joueur doit créer.
Il est composé essentiellement de lave et peuplé de monstres uniques comme les cochons-zombies ou les ghasts (fantâmes), et est utilisable par les joueurs pour traverser de longues distances sur le monde principal, du fait du rapport 1/8e des distances parcourues dans cette dimension.

Le Néant est quant à lui une autre dimension, apparue lors de la sortie officielle du jeu, consistant en une île volante, entourée de vide, où se trouvent des endermen et l’Ender Dragon, à tuer pour débloquer la supposée fin du jeu.

Le monde contient environ 300 différents types de blocs, la plupart représentant des matériaux de construction ou des éléments de décor.

Un bloc fait en général un mètre de côté, et par conséquent 1m3 de volume.
Les blocs peuvent être solides ou non-solides (air, torches, etc.), transparents (verre, glace, etc.) ou opaques, fluides (eau, lave), et nécessitent souvent un outil particulier pour être récupérés (pioche en bois ou plus pour la pierre, mais pioche en diamant pour l’obsidienne…).

La gravité n’affecte pas la quasi-majorité des blocs, hormis les fluides et certaines matières (sable, gravier, etc.).

Créatures
De nombreuses créatures peuplent le monde du jeu.
Le joueur peut interagir avec elles pour se défendre ou s’approvisionner en ressources.
Il en existe quatre types : les créatures passives qui n’attaquent jamais le joueur (vaches, cochons, poules, etc.), les monstres neutres qui n’attaquent pas à moins qu’on ne les provoque (les cochons-zombies, les loups, les Endermen, etc.), les monstres agressifs qui attaquent le joueur à vue (zombies, Creepers, squelettes, etc.) et les créatures amicales et invoquées comme les golems de fer ou les bonshommes de neige qui accompagnent et aident le joueur.

Certains animaux peuvent être apprivoisés grâce à divers objets, tels que l’os pour le loup, le poisson cru pour l’ocelot ou le blé pour le cheval, ce qui leur permet également de se reproduire.
Les créatures agressives ainsi que certaines neutres n’apparaissent que dans des zones de faible luminosité (hors difficulté paisible) : grottes, cavernes, ou la nuit.

Certaines créatures sont devenues emblématiques : les Endermen, de grandes créatures noires pouvant se téléporter, qui n’attaquent que si le joueur les provoque en les regardant dans les yeux ou en les frappant, ou encore les Creepers, véritables symboles du jeu, qui explosent et détruisent plusieurs blocs quand ils sont suffisamment près du joueur.
Le joueur pourra trouver d’autres monstres en explorant diverses biomes comme des sorcières dans les marécages.

Minecraft compte aussi deux « boss » principaux : l’Ender Dragon, dragon établi dans une dimension parallèle nommé l’Ender, et le Wither, monstre volant à trois têtes apparu dans la mise à jour 1.4.2, que le joueur peut créer en plaçant dans une position particulière du « sable des âmes » et des crânes de Wither squelettes, obtenables en tuant ces derniers, présents dans la dimension du Nether.

Armes, armures et outils
Pour chaque action, le joueur peut ou doit se munir d’un outil pour l’accomplir, ou accélérer son accomplissement : pioche, hache, pelle, houe, etc.
Certains outils peuvent se fabriquer avec différents minéraux ou matériaux, donnant plus ou moins de durabilité et d’efficacité à ceux-ci : respectivement le bois, la pierre, le fer, et le diamant, ainsi que l’or.
D’autres ne se fabriquent qu’avec une recette unique, et peuvent effectuer une action impossible sans cette chose (canne à pêche, briquet) ou donner des informations (boussole, horloge).

Le joueur peut aussi se fabriquer une épée, afin de donner des attaques plus puissantes lors des combats.
Tout comme les principaux outils, elle peut être faite de divers matériaux lui donnant plus ou moins de robustesse et de puissance.
Il peut s’équiper d’une armure (composée de quatre pièces : casque, plastron, jambières et bottes) pour se défendre et réduire la puissance des attaques ennemies, dont le matériau utilisé fera varier la résistance aux chocs.
Il peut enfin se fabriquer un bouclier, qui permet de stopper n’importe quel type d’attaque (explosions, projectiles, coups…) mais qui ne protège pas des dégâts de potion, de chute ou de feu.
Ce bouclier n’existe que sous une seule forme mais peut être personnalisé avec une bannière.

La plupart des outils, armures et armes, peuvent être enchantés avec une table d’enchantement, contre de l’expérience récoltée par le joueur en faisant diverses actions (miner des minerais, tuer des créatures, etc.).
Les enchantements donnés sont aléatoires, mais leur puissance et leur fréquence dépend du nombre d’expériences donné, ainsi que du matériau de l’outil.

La plupart des enchantements sont réservés à un type d’outil ou d’arme, mais certains peuvent s’appliquer à tous.

Certains enchantements ne peuvent également être trouvés que sous forme de livres dans des structures.

Modes de jeu

Mode créatif
Le mode créatif permet au joueur de construire et de détruire les blocs instantanément à volonté.
Il n’y a pas de fabrication d’objet : la quasi-majorité des blocs et objets est disponible dans l’inventaire du joueur.
Il est aussi possible de voler en pressant deux fois de suite la touche de saut (barre d’espace).
Ce mode est disponible en solo et en multijoueur.
À l’origine, les cartes étaient plus petites et moins diversifiées que celles du mode survie.
Il s’agit du premier mode de jeu gratuit disponible à l’origine.
Il a été supprimé du jeu lors de la nouvelle version Survival Test.

À partir de la version 1.8 bêta de Minecraft, ce mode est réintroduit sous forme de mode de jeu appelé mode créatif, en plus du mode Survie.
Cependant, dans cette version, les cartes générées en mode créatif sont aussi riches et variées que celles des autres modes de jeu.
En mode créatif, les monstres et autres dangers ne blessent pas le joueur, il ne peut mourir, sauf s’il utilise une commande ou tombe dans le vide sous la couche 0 d’une carte.

Ce mode de jeu peut être choisi lors de la création d’un monde, ou par une commande.
Il est très prisé par les architectes et ingénieurs car il permet d’accéder aux ressources de manière illimitée sans avoir à les collecter.

Mode survie
Le mode survie plonge le joueur dans un monde peuplé de monstres qui apparaissent dans les endroits sombres, c’est-à-dire la nuit et dans les grottes non éclairées.
C’est le mode principal et par défaut des mondes Minecraft.

Le joueur doit survivre et être capable de se défendre.
Pour cela, il peut fabriquer des outils : par exemple, à partir de bois pour concevoir des planches et des bâtons ; avec des bâtons et de la pierre pour fabriquer une pioche ou bien une épée ; avec une pioche, il peut extraire du charbon et du fer.
De certaines matières telles que le fer, le diamant ou encore le cuir, le joueur pourra se faire des armures pour résister aux monstres.
Chaque outil est construit à partir d’éléments basiques récoltés.
Il est également nécessaire de chasser des animaux ou de cultiver du blé, des pommes de terres ou des carottes afin de s’approvisionner en nourriture.

Dernier point remarquable, la redstone permet de concevoir des circuits logiques et de rendre le monde interactif : il est ainsi possible de fabriquer des portes à ouverture automatique, des générateurs de sable ou encore une calculatrice.
Le joueur peut également utiliser des circuits de redstone pour automatiser certaines tâches comme l’agriculture ou l’élevage.
La redstone n’a presque pas de limite, elle permet même d’accomplir des prouesses informatiques et numériques immenses.

Mode extrême
Le mode extrême (hardcore) est un mode de jeu similaire au mode survie, mais où le joueur n’a qu’une seule vie et la difficulté est bloquée au niveau maximum.
Si le joueur meurt, il ne peut pas ressusciter et le monde sera supprimé à tout jamais, il n’a donc pas le droit à l’erreur.

Dans ce mode, l’apparence des cœurs de la barre de vie est différente : ils ont deux yeux leur donnant un air diabolique.
À la fin de la partie, le score du joueur s’affiche, correspondant aux nombres de monstres tués, et donc à l’expérience acquise au cours du jeu.

Apparu dans la version définitive du jeu (1.0.0), il est inspiré d’une série d’articles sur le site PC Gamer, où l’auteur s’était fixé comme règle de supprimer son monde à la première mort du personnage, tout en allant le plus loin possible.

Mode aventure
Le mode aventure, apparu dans la version de développement 12w22a (1.3.1), est un mode de jeu similaire au mode survie, mais où il est impossible par défaut de placer ou détruire des blocs.
Pour survivre, il doit donc commercer avec les villageois en utilisant des émeraudes comme monnaie d’échange, et prendre ce qu’il y a dans les coffres des donjons, des mines abandonnées et des forges.
Entre les versions 1.4.2 et 1.8, le joueur peut utiliser des outils, mais uniquement ceux appropriés dans certaines situations : l’épée contre les monstres, la pioche pour les minerais et la roche, la hache pour le bois, etc.
Depuis la version 1.8, les joueurs peuvent détruire les blocs avec l’outil approprié seulement si ce dernier a été modifié avec une commande.

Ce mode de jeu est souvent utilisé pour les cartes aventures.
Les cartes aventures sont des parties enregistrées et partagées sur Internet par des passionnés pour les autres joueurs dont les objectifs, le scénario et les constructions dépendent entièrement du choix du ou des créateurs.
Le mode aventure sert alors à empêcher les joueurs de jouer au jeu normalement sur les cartes aventure et de limiter leurs modifications sur les blocs à ce qui est prévu, car cela pourrait gêner le bon déroulement de la partie.

Mode spectateur
Le mode spectateur, apparu dans la version de développement 14w05a pour la version finale 1.8, permet au joueur de traverser les blocs et de se rendre invisible (sauf aux yeux des autres joueurs spectateurs, qui se voient entre eux sous la forme d’une tête flottante semi-transparente).
Il ne dispose pas d’ATH (HUD) mais la barre d’inventaire peut être affichée, devenant alors un menu séparé en deux sous-parties : l’une affiche tous les joueurs connectés au serveur, et l’autre trie les joueurs selon leur équipe.
Le joueur spectateur peut également voir en vue à la première personne à travers les yeux d’un personnage de son choix en faisant clic gauche.
Il ne peut pas interagir ou modifier le monde.
Ce mode est surtout utilisé sur serveur multijoueur, pour pouvoir surveiller, et visionner une partie ou un monde, sans pouvoir les modifier.

Mode Multijoueur
Le mode multijoueur est la version serveur du jeu qui permet à plusieurs joueurs d’interagir sur un monde unique.
Les joueurs peuvent travailler avec d’autres pour créer des structures, des mines et se combattre : le joueur contre joueur (abrégé en JcJ ou PvP pour Player versus Player).

Les utilisateurs peuvent télécharger et exécuter le pack serveur qui permet aux autres joueurs de se connecter à et jouer sur leurs serveurs.
Différents modes de jeu peuvent être choisis pour un serveur, parmi lesquels le mode survie, créatif, hardcore, spectateur et aventure.
Il convient de noter que les modes de jeu peuvent être attribués individuellement, certains pouvant être en mode créatif et d’autres en mode survie.
Les joueurs peuvent également être promus opérateur (avec la commande /op [nom du joueur] (gestionnaire du réseau) par l’administrateur du serveur ou d’autres opérateurs, qui leur donne accès aux commandes console telles que la configuration de l’heure et du temps, la téléportation de joueurs et l’accès au give (commande permettant de donner des ressources à certains joueurs).

Mais pour la plus grande majorité des serveurs grand public, Bukkit est utilisé.
C’est une plate-forme développée par un groupe indépendant, qui permet d’énormes possibilités.
Il permet d’installer des plugins, du code informatique en langage Java ajoutant des fonctionnalités au jeu d’origine : de nouvelles commandes, des permissions, une économie, un système dit « RP », pour Role Play, ou encore des plugins permettant de faire apparaître des personnages non-joueurs.
Les possibilités sont infinies, puisque les plugins sont également codés en Java, et aucune restriction n’est imposée par Bukkit.

Pour les joueurs ne souhaitant pas rendre leur serveur visible sur internet, il est possible de le lancer sur le réseau local (en utilisant l’adresse IP locale par opposition à une adresse IP globale présentée par le routeur du serveur).
Un serveur local n’exige pas la redirection de port, mais devient alors restreint aux seuls joueurs faisant partie du réseau local l’accès du serveur.
Cette méthode peut également être utilisée pour améliorer les performances du jeu en solo si le serveur et le client sont deux ordinateurs distincts, en déportant une partie des calculs sur la machine serveur.
Les temps de latence ne sont en général pas un problème sur un réseau local.

# Spin-offs repris sur wikipedia

Minecraft: Story Mode

Un projet de collaboration entre Mojang et Telltale Games intitulé Minecraft: Story Mode a été annoncé en décembre 2014.
Il s’agit d’un jeu vidéo épisodique autonome en point-and-click dont les choix du joueur influencent l’histoire.
Le premier épisode, L’Ordre de la Pierre, est sorti sur PC, Mac, iOS, Android, PlayStation 3, PlayStation 4, Xbox 360 et Xbox One le 13 octobre 2015.
La première saison est composée de cinq épisodes principaux et trois épisodes supplémentaires.
Une seconde saison est proposée depuis juillet 2017.

Minecraft: Education Edition
Le 19 janvier 2016, Mojang annonce le développement d’une nouvelle mouture du jeu, destinée aux écoles : Minecraft: Education Edition.
Cette version donne des outils de contrôle de Minecraft aux professeurs.
Une version pédagogique de Minecraft avait déjà été développée par le studio TeacherGaming, MinecraftEDU, et était utilisée dans près de 40 pays différents, et a été rachetée par Microsoft avec l’annonce du jeu.
Minecraft: Education Edition est d’abord disponible en accès anticipé — à la manière du jeu original — à partir de juin 2016.
Elle sort officiellement en novembre 2016.

Les professeurs peuvent télécharger ou téléverser des cartes pré-faites sur le site officiel.
Le jeu est payable par abonnement annuel.

# Mon avis

Après avoir vu Nikos jouer et construire tout un tas de truc sur la version PC, je me suis laissée tentée…
Faut dire que ce jeu n’est pas forcément très joli de base, tout est carré, ça fait vieillot, tout ça…

Mais passé le premier coup d’œil, on se rend rapidement compte que l’on peut tout faire…

Bon la fois où j’avais fait un truc cool avec des vitres qui s’est fait explosé par un Creeper, j’ai eu les boules et j’ai pu eu envie de rejouer…

Mais après, on a acheté le jeu sur la PS4 et jouer a plusieurs, c’est vraiment sympa !!

On explore des grottes, on creuse, on se fait tuer par de la lave ou à cause des Creeper, sorcières et autres monstres… On construit des trucs moches alors que d’autres font des constructions de folies…

On fini par devenir accro … « Je fini cette grotte et je vais me coucher ! » sauf que l’exploration de la grotte n’en fini pas …

Bref ce jeu est un incroyable chronophage mais on peut développer toute notre fibre artistique !

Et à plusieurs, c’est bien plus marrant (sauf quand des gens s’amusent à nous emmurer ou nous pousser dans de la lave !)

Bon, je vous laisse, j’ai une maison « papier toilette » et un lapin crétin à construire…

# Vidéos

Le net regorge de vidéos, de tutos etc etc sur Minecraft… Mais en voici deux petites !!

# Note : les tutos

N’hésitez pas à chercher des tutos sur le net ! Il y a une incroyable communauté de joueurs de minecraft !
Les tutos se trouvent sur youtube mais aussi sur des sites comme minecraft , minecraft-france ou tout un tas de wiki comme minecraft-fr.gamepedia

Bon la, j’ai indiqué quelques sites en français… mais en anglais il y a encore plus de choix

# Produits dérivés toujours repris sur wikipedia

Adaptation cinématographique
Fin juin 2016, le site officiel de Minecraft dévoile l’arrivée d’un film en 3D produit par Warner Bros. nommé Minecraft, le film (Minecraft: The Movie) alors prévu pour le 24 mai 2019.
Il est également dévoilé que le film sera réalisé par Rob McElhenney.
Selon 20 Minutes, il sera produit par Roy Lee, qui a réalisé l’adaptation du jouet de construction Lego, La Grande Aventure Lego.
En avril 2019, la date de sortie du film est repoussée au 4 mars 2022.
Il est en outre révélé, quelques mois plus tôt, que Peter Sollett assurera la réalisation du film au lieu de McElhenney.

Lego
Un produit Lego Ideas a été créé. Lui et ses suites sont des MicroWorld, il existe quatre biomes différents : Forêt, Village, Nether154 et Ender.
Une gamme Minecraft est sortie en 2013, avec plusieurs ensembles comme une cabane, une mine, une maison, etc.

Romans
– Journal d’un Noob (3 tomes)
– La Guerre des blocs(3 tomes)
– Escape Book : Irving Le Hen, Prisonnier de l’Overworld

Les Fous du Puy
Le spectacle du Puy du Fou a donné lieu à une « reconstitution » dans Minecraft

Tous les produits minecraft sur Amazon : minecraft

Waha

Co-créatrice de la communauté
Newseuse / Posteuse effrénée
Gribouilleuse / Bidouilleuse photoshop
Bidouilleuse de code
Créatrice de bugs / features mais aussi des crises d'angoisse et de radotage
Boulette officielle

Mon but dans la vie : conquérir le monde à dos de drosophile

Mes animés préférés : host club, black lagoon, durarara, deadman wonderland, excel saga, ergo proxy, evangelion, Gurren Lagann, samurai champloo

Mes mangas préférés : Goth, Death note, Deadman Wonderland, Perfect World, Attaque des titans, Seven Deadly Sins...

Mes films préférés : Arrietty, Summer Wars, Garden State, une vie moins ordinaire,Le seigneur des Anneaux, Eternal Sunshine of the Spotless Mind, fight club, Bienvenue a gattaca, Se7en, La cité de la peur, La traversée du temps, le chateau ambulant, le voyage de chihiro, princesse mononoke, district 9, John Wick

Mes séries TV préférées : Nerdz, le visiteur du futur, doctor who,Izombie, Stranger Thinds, The boys, Preacher
Waha
Waha

Waha

Co-créatrice de la communauté Newseuse / Posteuse effrénée Gribouilleuse / Bidouilleuse photoshop Bidouilleuse de code Créatrice de bugs / features mais aussi des crises d'angoisse et de radotage Boulette officielle Mon but dans la vie : conquérir le monde à dos de drosophile Mes animés préférés : host club, black lagoon, durarara, deadman wonderland, excel saga, ergo proxy, evangelion, Gurren Lagann, samurai champloo Mes mangas préférés : Goth, Death note, Deadman Wonderland, Perfect World, Attaque des titans, Seven Deadly Sins... Mes films préférés : Arrietty, Summer Wars, Garden State, une vie moins ordinaire, Le seigneur des Anneaux, Eternal Sunshine of the Spotless Mind, fight club, Bienvenue a gattaca, Se7en, La cité de la peur, La traversée du temps, le chateau ambulant, le voyage de chihiro, princesse mononoke, district 9, John Wick Mes séries TV préférées : Nerdz, le visiteur du futur, doctor who, Izombie, Stranger Thinds, The boys, Preacher

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de
%d blogueurs aiment cette page :